[fa icon="calendar"] Publié le 28 March 2017 par France Wang


Les étapes qui vous font passer de l'idée au produit sont nombreuses, et parmi elles, le prototype est particulièrement à la mode, pour tester et valider concepts et idées en amont du développement. Mais qu'en est-il en milieu Lean et Agile, où la conception et le développement se font en même temps, à travers des cycles itératifs courts ? L'étape du prototype est-elle alors toujours pertinente ?

 

 

Un prototype, qu'est-ce que c'est ?

Dans cet article, le prototype désigne la simulation d'une application : une représentation visuelle interactives qui émule le comportement et le parcours utilisateur envisagé pour l'application finale. C'est ce côté interactif qui le différencie de la maquette - la représentation graphique d'une page - ou du wireframe - le schéma d'agencement des éléments d'une page - qui sont eux des éléments statiques.

 

Dois-je prototyper pour tester ? 

Quels sont les avantages du prototype comme support de test ?

Le prototype est beaucoup utilisé comme outil de validation et de test d'idées et de concepts : fonctionnalité, ergonomie d'une page, fluidité d'un parcours utilisateur... Il a l'avantage d'être relativement rapide et peu coûteux à créer, et peut donc facilement être repris et modifié au fur et à mesure des tests, pour tendre vers une vision du produit idéale.

 

Dois-je prototyper quand je développe un MVP ?

Le Lean promeut le développement d'un Minimum Viable Product, soit la version la plus simple de votre produit que vous pouvez mettre entre les mains de vos utilisateurs. Il a pour but d'apporter au plus vite une solution aux problèmes de vos utilisateurs, de la tester directement auprès d'eux, et d'itérer plus rapidement en fonction de leurs retours. Votre équipe a alors besoin d'aller vite, que ce soit dans la conception que dans le développement. Or maintenir un prototype à jour vous demandera du temps et de l'énergie que vous auriez pu investir ailleurs. Le prototype apparaît alors comme une étape intermédiaire qui ralentit le développement de votre MVP sans avoir d'impact direct sur vos utilisateurs.

De plus, comme le prototype est avant tout une simulation, il ne sera jamais le reflet fiable de la réalité. Tester sur un prototype, c'est restreindre l'utilisateur en face au parcours parfait que vous avez imaginé, et qui peut ignorer beaucoup de paramètres : les cas d'usage non anticipés, le chargement des données, la gestion des erreurs... Les conclusions que vous en tirerez ne seront ainsi jamais aussi complètes et pertinentes que si vous aviez fait le test avec votre MVP.

 

Mais si je veux développer une fonctionnalité très coûteuse ?

S'il est vrai que tester et itérer sur un MVP est une solution plus pragmatique, il existe un cas où un prototype peut vraiment vous aider : lorsqu'une fonctionnalité est particulièrement complexe et coûteuse à développer, et dont vous n'êtes pas sûr de la valeur qu'elle apporte à vos utilisateurs. Le prototype vous aide alors à confirmer ou invalider vos hypothèses, sans avoir à investir trop de temps ni de ressources dessus.

Mais attention : tous les prototypes ne vous aideront pas à atteindre cet objectif ! Préférez un prototype basse fidélité, c'est-à-dire, un prototype qui ne cherche pas à se rapprocher du rendu final de l'application (vous pouvez voir un exemple ici). Cela a plusieurs avantages : il est plus rapide à faire et à modifier, et il permet de rester concentré sur le fond de votre fonctionnalité - positionnement dans l'application, agencement, parcours ... - en évitant une mise en avant trop importante de la forme, qui pourrait distraire vos interlocuteurs.

 

Puis-je utiliser un prototype pour communiquer ?

Les avantages du prototype comme support de communication

Le prototype est souvent utilisé pour transmettre votre vision à votre équipe de développement, ou pour promouvoir votre futur produit auprès de différentes parties prenantes (supérieurs, équipes commerciales ou autre).

C'est une démarche utile lorsque les phases de conception et développement sont séparées, et lorsque la communication entre les équipes est ponctuelle, car le côté visuel et interactif du prototype vous aide à transmettre avec efficacité les spécifications du produit.

 

Préférer collaborer à prototyper

En Lean UX, l'accent est mis sur la collaboration. Les développeurs sont inclus dans le processus de conception, au même titre que les designers, tout comme toute autre partie prenante avec un pouvoir de décision ou avec une connaissance métier nécessaire. Tout le monde est ainsi aligné sur la même vision du produit à toutes les étapes du développement. Les designers peuvent alors se concentrer sur la création du parcours et des maquettes plutôt que sur la mise à jour d'un prototype, et ils sont à la disposition des développeurs en cas de doute sur le comportement d'une fonctionnalité à développer. Le développement n'en est qu'accéléré, et les fonctionnalités arrivent dans les mains de vos utilisateurs plus tôt.

 

Et si je veux convaincre des investisseurs ?

Une chose est sûre : vous ne serez jamais aussi convaincant auprès d'un investisseur que si vous avez une première version de votre produit en ligne. D'une part, parce que si vous avez déjà quelques utilisateurs, vous venez de prouver que vous avez marché, et d'autre part, parce que vous pouvez faire une démonstration réelle, qui permettra à vos investisseurs de se projeter bien plus facilement dans un cas d'usage concret. D'où l'importance d'aller à l'essentiel très vite avec un MVP.

Evidemment, il n'est pas toujours possible de financer le développement d'un MVP dès le début, tout comme il arrive d'avoir à faire une levée de fond alors que le développement n'en est qu'à ses débuts.

A ce moment un prototype haute fidélité - c'est-à-dire un prototype très proche du rendu réel, que ce soit en termes graphiques qu'interactifs (exemple ici) - pourrait vous aider à communiquer la vision de votre produit et mieux convaincre des investisseurs.

Ici le piège serait de vouloir passer beaucoup de temps pour réaliser un prototype qui comprenne des fonctionnalités annexes que vous envisagez sur le plus long terme. Vous risquez alors de noyer vos interlocuteurs dans des détails et leur faire perdre de vue l'essence de votre concept - sans compter le temps nécessaire pour réaliser un tel prototype haute fidélité. Pour aller vite et droit au but, restez donc proche de ce que vous allez proposer dans votre MVP.

 

 

Vous l'aurez compris, le prototype n'est pas un outil indispensable en milieu Lean et Agile, où l'on préfère avoir un impact immédiat sur les utilisateurs en développant un MVP, et en éliminant au maximum les étapes intermédiaires. Cependant, il existe des cas où le prototype est intéressant, soit parce que vous hésitez sur une fonctionnalité extrêmement coûteuse, soit parce que vous avez besoin d'aller très vite à la rencontre d'investisseurs. Assurez-vous alors de ne pas passer trop de temps sur votre prototype, en restant proche d'une vision MVP. Après tout, la finalité, c'est bien d'avoir une application utile, et pas un prototype joli !

 

Revenir au Blog

Topics: User Experience, User Interface