Pourquoi tester son idée avec un MVP ?

Quelque soit votre profil business, une idée de produit à lancer est toujours une aventure semée d'obstacles, mais la satisfaction du succès vaut bien ces efforts. Malheureusement dans certains cas, sans que vous sachiez pourquoi, vos utilisateurs boudent votre produit. La clé pour éviter cette situation : le MVP

Voici un problème récurrent à éviter absolument : lancer un produit qui vous semble parfaitement abouti. Rien ne vous permettra à ce stade de savoir si les utilisateurs partageront votre point de vue. C'est pourquoi attendre que son produit soit complet pour le distribuer est une erreur.

Alors quelle solution ? Lancer un produit à moitié fini ? Exactement !

Et les preuves de réussites ne sont pas des moindres : Dropbox, Instagram, Facebook, Airbnb, Spotify, Groupon…

La clé du succès de ces géants du web s’appelle le MVP : le Minimum Viable Product.

Le MVP, ou produit minimum viable, est la version la plus simple de votre produit. Elle doit être à la fois suffisamment performante pour être distribuée à des utilisateurs du cœur de cible, et à la fois simple pour être développée rapidement à moindre coût.

Eric Ries, auteur de The Lean Start Up, la bible de l’agilité business, va même jusqu’à ajouter que le MVP doit être distribué à des utilisateurs finaux prêts à payer pour cette « early » version du produit. Dans tous les cas, payant ou non-payant, cette version du produit doit être utilisable et résoudre un problème comme dans l’exemple dessiné ci-dessous.

Un skate-board (1) n'est pas le meilleur moyen pour se déplacer, néanmoins en l'absence d'une meilleure solution (2,3,4 et 5) il résout le problème de l'utilisateur. Ce n'est pas le cas de la roue seule.

minimal-viable-product-henrik-kniberg.png

 

Dans le cas d’une application mobile, un bon moyen est de commencer avec une application gratuite sur les stores, et développer par la suite vos fonctionnalités payantes. Au départ, ne vous éparpillez pas : restez-en à la fonctionnalité qui répond en premier au problème de vos utilisateurs, celui que vous voulez absolument les aider à résoudre. Ainsi, Uber, en 2009 "UberCab" a commencé avec une interface mobile ultra simple. Les fondateurs transportaient leurs amis après une demande de leur part via l'interface et notifiée par email. Cependant n'oubliez pas, aucun bug n'est permis : vous délivrez un produit simple mais fiable.

Mais à quoi ça sert ce MVP ?

Le risque principal quand vous développez un produit, c’est de développer le mauvais produit. Impossible, dites-vous ? Pas tant que cela, c’est déjà arrivé à Andrew Mason par exemple, le créateur de Groupon, qui avant d’avoir du succès créa « The Point » un site internet collaboratif, oublié depuis.

L’objectif du MVP est de savoir si votre produit répond à un problème rencontré par des utilisateurs et d'obtenir des réponses aux deux questions suivantes. Est-ce que ce problème existe bel et bien ? Est-ce que la solution que votre MVP propose est la plus efficace ?

Les réponses des utilisateurs à ces deux questions permettent un enseignement inestimable pour la suite de votre projet. Chaque retour vous sert à améliorer votre produit et à le rapprocher petit à petit du produit idéal selon vos utilisateurs.

Quels sont les avantages de collecter des feedbacks avec le MVP ?

" Mon MVP n’est pas du tout abouti, par conséquent je ne vais forcément avoir que des feedbacks négatifs ! "

Certes, sauf que l’objectif n’est pas d’avoir 10/10 de la part des utilisateurs, mais d’apprendre d’eux à travers leurs feedbacks. Certains utilisateurs soulèveront des problèmes secondaires auxquels vous aviez déjà pensé et que vous n’avez pas développé, faute de temps et de moyens. Mais d’autres pointeront du doigt des problèmes que vous n’aviez même pas envisagés !

Les feedbacks traités tôt ont un impact positif énorme : ils évitent un gaspillage de temps et d’argent en réajustant le produit et ses fonctionnalités pour qu’il réponde aux attentes des utilisateurs. Pour prendre un exemple très concret : lorsque vous invitez un ami chez vous et qu’il vous dit qu’il a faim, vous ne vous lancez pas directement dans l’élaboration d’une pièce montée. Vous commencez par lui demander ce qu’il aimerait manger. Produire une pièce montée tête baissée est un gaspillage de temps et d’argent énorme.

Dans le cas d’une application, l’utilisateur ne sait pas forcément ce qu’il veut (contrairement à votre ami qui lui aura une idée de ce qu'il aimerait manger). En revanche avec un MVP dans les mains, votre utilisateur saura vous dire ce qu’il ne veut pas ou ce qu’il pense vouloir. Le MVP est donc un moyen efficace de collecter ces feedbacks indispensables à la poursuite de votre projet.

Que faire si mes retours m'indiquent que je n'ai vraiment pas pris la bonne direction ?

Pivoter ! Un pivot est une modification de tout ou partie de son business, pour coller au plus près aux attentes des utilisateurs. Ne vous emprisonnez pas dans l'idée de départ et n'ayez pas peur de créer un produit différent de celui que vous aviez envisagé tant qu'il répond aux besoins des utilisateurs. Une exemple très éloquent de pivot réussi est Critéo, le spécialiste du retargeting publicitaire. Critéo est le résultat de 3 pivots et cumule aujourd’hui un chiffre d'affaire de 745 millions d'euros. L'idée de départ ? La recommandation vidéo. L'idée suivante ? La recommandation de produits destinés au e-commerce. Finalement Critéo a trouvé son marché dans le retargeting publicitaire.

Quels MVP, quels succès ?

En réalité beaucoup de géants du web ont commencé petit. Andrew Mason, après l’échec de The Point commença un blog où un bon plan était posté par jour manuellement. Quand quelqu’un s’enregistrait le site générait un PDF avec un bon de réduction. De fil en aiguille ce site WordPress devint Groupon.

Le MVP de Spotify était une landing page qui se concentrait sur la fonctionnalité la plus importante au départ : le streaming de musique.

Un dernier exemple : les fondateurs de Airbnb commencèrent par prendre leurs propres appartements en photo et le louer sur internet.

Le point commun de ces MVP est qu'ils ont débouchés sur les succès que vous connaissez. Alors ne vous lancez pas tout de suite dans votre pièce montée, proposez d'abord un chou à la crème et ajustez votre proposition en fonction des retours !

 

Découvrez 5 règles pour réussir le développement de votre application mobile