Mesurer l’efficacité de votre produit grâce aux tests utilisateurs

User Experience

En amont, vous aurez écrit les scénarios de test (article à venir : Comment écrire un scénario efficace pour vos tests utilisateurs) et recruté vos utilisateurs.

Ces tests qualitatifs permettent d'observer vos utilisateurs cibles en condition réelle d'utilisation du produit. Cela permet de détecter les points bloquants et d'améliorer votre produit.

Les utilisateurs testent individuellement votre application.

Voici les étapes d'un test efficace :

1. Accueillir vos utilisateurs

  • Accueillez votre utilisateur avec le sourire et mettez le à l’aise, proposez lui à boire. “Bonjour, merci d’être venu… “.

  • Une fois installés, présentez-vous rapidement et expliquez votre rôle dans le projet.

2. Introduction au test

Expliquez rapidement le déroulement du test :

  • Précisez le temps que le test va prendre.

  • Le test commencera avec quelques questions générales et ensuite vous allez tester le prototype.

  • Expliquez que c’est un prototype et qu’il est possible que tout ne fonctionne pas correctement, mais que vous le guiderez tout au long du test.

  • Demandez à l’utilisateur de commenter tout ce qu'il fait à haute voix. À quoi il pense, ce qu'il veut faire, ce qu'il ne comprend pas etc, car cela vous aidera à détecter les points bloquants et donc à améliorer l'application.

  • Rassurez le en disant n’y a pas de mauvaise réponse et qu’il faut être le plus honnête possible.

3. Commencez par des questions générales et contextuelles sur l'utilisateur

La première partie du test commence toujours par quelques questions d'introduction.

Définissez 5 questions maximum pour mieux comprendre le profil de votre utilisateur, son utilisation du produit, ses habitudes et ses besoins. Cette mini User Research vous sera utile tout au long de la construction de votre expérience utilisateur. 

Quelques exemples :

  • Avez-vous une activité professionnelle ? Si oui, laquelle ?

  • Faites-vous partie d’une association? d’un club de sports ?... Lesquels ?

  • Utilisez-vous les réseaux sociaux ? Lesquels ?

  • Avez-vous un smartphone ? Quels types d’applications utilisez-vous ?

  • Qu’aimez-vous faire de votre temps libre ?

  • Aimez-vous voyager ? Combien de fois en moyenne voyagez-vous au cours d’une année ? Quelles destinations (France/étrangers) ?

  • Qu’aimez-vous faire lors de vos voyages ?

  • Comment êtes-vous amené à faire de nouvelles rencontres dans votre vie quotidienne ainsi qu’en voyage le cas échéant ?

 

4. FaItes tester le prototype

Il y a deux écoles, celle de laisser l’utilisateur parcourir librement l'application et celle de lui donner un parcours à suivre. Personnellement, et pour éviter d’être biaisée, je préfère définir un parcours à suivre et lister des tâches. Les tâches sont des besoins utilisateur qu'il faut contextualiser :

Attention à ne pas définir des tâches comme “Appuyez sur le bouton bleu”, mais plutôt des questions comme :

  • Maintenant que feriez-vous pour accéder à l’étape suivante ?

  • Vous souhaitez accéder à la liste de vos conversations. Que faites-vous?

  • Imagine que tu veux changer ton image de profil car tu as la tienne depuis 1 an. Comment feriez-vous ?

 

À chaque tâche, posez des questions à l’utilisateur pour le forcer à commenter :

  • Que pensez-vous de ça ? Qu'est-ce que vous aimez / n'aimez pas ?

  • Que comprenez-vous ici ?

  • Est-ce que vous vous attendiez à cela ?

  • Auriez-vous fait autrement, pourquoi ? etc.

Si vous avez besoin d'obtenir plus d'information sur une fonctionnalité clé de votre produit sans biaiser votre utilisateur, reformulez ses phrases en question : S'il dit "Je ne trouve pas ça clair". demandez "Pourquoi tu ne trouves pas ça clair ?".

5. FAITES UN DÉBRIEF avec votre utilisateurs pour capturer ses pensées et impressions globales

À la fin du test, ne laissez pas l’utilisateur repartir tout de suite. Récapitulez ensemble les éléments marquants avec quelques questions du genre :

  • Qu’aimez-vous/n’aimez pas sur ce prototype ?

  • Pourquoi ?

  • Si vous aviez 3 souhaits pour améliorer ce produit, tout ce que vous voulez, que feriez-vous ? - Cette dernière question peut sembler bizarre, mais permet cependant d’élargir les perspectives d’amélioration du produit.

Vous pouvez également poser des question pour mesurer le product market fit, avoir si l'utilisateur est dans la cible ou bien s'il manque vraiment des choses au produit :

  • Auriez-vous envie d'utiliser ce produit ?

    • Hyper hâte de l'utiliser  - ça peut être sympa - ni chaud ni froid


Vous pouvez également posez des questions avec des notes si vous souhaitez mesurer l'évolution de votre produit :

  • Sur une note de 0 à 5, est-ce que vous trouvez l'application jolie ?

  • Sur une note de 0 à 5, est-ce que l'application est complète au vu de vos besoins ?

  • Sur une note de 0 à 5, est-ce que l'application est facile à utiliser ?

  • Sur une note de 0 à 10, Quelle est la probabilité que vous recommandiez l'application à un ami ou un collègue ? (0 = « pas du tout probable », 10 = « très probable »). » (NPS = Net Promoter Score)

6. FaItes le tri des informations

Durant toute la phase de test, il est impératif de prendre des notes, même si vous enregistrez les sessions. Idéalement, soyez 2 personnes. Une pour prendre des notes et une pour guider l'utilisateur durant le test.

Notez bien la tâche en cours et les commentaires de l’utilisateur, positifs comme négatifs.

Si votre test est diffusé dans une autre salle, demandez à vos collègues de prendre des notes. Une technique efficace est de dessiner un tableau sur le mur (si vous avez des whiteboards) avec une colonne par utilisateur, et une ligne pas section du prototype. Vos collègues écriront sur un post-it chaque commentaire (au feutre rouge les commentaires négatifs, en vert les positifs) de l’utilisateur et colleront les post-its sur le tableau à la fin de la session. Regroupez les post-its en double. Cela vous permettra d’identifier très rapidement les commentaires similaires des utilisateurs.

Si vous êtes seul, prenez des notes sur votre carnet et regroupez de la même façon vos notes dans un tableur excel.

7. CONCLURE

Peu importe les résultats que vous obtiendrez, il n’y a pas de mauvaise conclusion.

  • Soit vos tests soulignent que les erreurs à corriger sont mineures. Dans ce cas, tant mieux. Votre travail d’itération sera rapide et vous pourrez accéder à l’étape suivante rapidement.

  • Soit vos tests ont relevé d’importantes erreurs qu’il faut absolument corriger et tester de nouveau avant de passer à l’étape suivante. Cela ne veut pas dire que vous avez mal conçu votre produit. Au contraire, cela prouve que vous avez pu anticiper ces erreurs avant qu’il ne soit trop tard pour les corriger. Vous n’êtes pas dans la tête des utilisateurs et c’est pourquoi tester est la seule solution pour avancer.

À chaud, réécoutez les enregistrements et écrivez votre rapport de test - vous convaincrez mieux votre client avec ce genre de document : résumez les principaux commentaires par tâche/section du prototype et précisez combien d’utilisateur ont eu ce commentaire, incluez les enregistrements vidéos, le script et toutes vos notes par utilisateurs en annexes.

À vous de jouer!

 

Pour compléter cet article, vous pouvez lire : Comment écrire un scénario efficace pour vos tests utilisateurs (article à venir) et Comment organiser vos tests utilisateurs.