5 tips pour choisir son équipe de développement mobile

Mobile

Scrum

Quand vous optez pour un partenaire pour le développement de votre application mobile, vous êtes dépendants de la performance de l’équipe de développement pour réaliser vos objectifs et votre plan. Choisir son équipe de développement est donc très important. Cet article vous guidera pour prendre les bonnes décisions et engager la bonne équipe.

stacey.pngMatrice de la complexité de Stacey

 

Créer une application mobile est, de nature et comme tout développement logiciel, un projet relevant du complexe, rarement du compliqué. L’environnement business se transforme rapidement, les exigences fonctionnelles changent, la technologie évolue. C’est ce que permet de visualiser la matrice de Stacey. Néanmoins, avec une bonne équipe et le cadre leur permettant de s’exprimer, on peut ramener ces projets dans la zone relevant du compliqué. Quelles sont les compétences, l’expertise ou la bonne organisation pour optimiser la productivité d’une équipe de développement ?

 

Beaucoup de nos clients nous demandent quels sont les avantages de travailler avec BAM plutôt que d’internaliser les compétences. Pour leur répondre, nous essayons de mieux connaître leurs environnements business, leurs enjeux, et le problème auquel ils souhaitent répondre. Il faut savoir qu’à chaque situation ou projet, la réponse diffère. Nous avons identifié 5 principes organisationnels qui répondent aux enjeux du développement logiciel et qui permettent à l’équipe de performer.

 

#1 Former une équipe de développement pluridisciplinaire

 

Une équipe pluridisciplinaire a toutes les compétences nécessaires pour accomplir les tâches menant au succès du projet, sans dépendre de personnes externes à l’équipe.  Dans des équipes spécialisées, fonctionnant en silos (design, back-end, front-end), si un développeur est absent durant une période, il est impossible de délivrer un produit fonctionnel. Dans une démarche agile, ceci assure l’efficacité et la productivité de l’équipe et permet de délivrer beaucoup plus rapidement et en continu.

 

#2 Permettre à l’équipe d’être auto-organisée

 

L’auto-organisation est le comportement par défaut dans un système complexe. C’est pourquoi les méthodes agiles l’encouragent et en font une bonne pratique. Une équipe auto-organisée n’est pas gérée par une autorité centrale ou un élément externe. Elle est d’autant plus performante qu’elle décide comment accomplir ses tâches avant de les exécuter. Ce sont ceux qui exécutent et vivent la réalité du terrain qui prennent les meilleures décisions.

 

#3 Avoir une équipe orientée business

 

Dans les projets en cycle en V, le métier rédige des spécifications, puis celles-ci sont développées, testées et enfin recettées. Ce n’est qu’à la fin que les business analysts et product managers peuvent effectuer des retours et ajustements sur les fonctionnalités développées. En permettant au métier et aux développeurs de collaborer quotidiennement, on évite ce gaspillage et on se dirige vers une démarche de déploiement continu avec de la valeur délivrée régulièrement pour l’utilisateur ! Assurez-vous donc qu’une personne du métier, connaissant bien l’environnement business, fasse partie de l’équipe. Dans les méthodes agiles, cette personne est le Product Owner.

 

#4 S’organiser pour donner de la visibilité

 

Pour qu’une équipe performe, il faut tout d’abord une bonne communication. Celle-ci passe d’abord par un langage commun partagé par l’ensemble de l’équipe et les parties prenantes. De plus, le management visuel, c’est-à-dire l’affichage d’un ensemble d’indicateurs visuels qualitatifs ou quantitatifs qui permettent de suivre l’avancée vers le succès du projet, joue un rôle primordial. Assurez-vous que ces indicateurs soient mis à jour pour garantir une totale transparence au sein de l’équipe. Cette visibilité est essentielle à la réussite du projet.  

 

#5 Avoir un focus sur la qualité

 

Assurez-vous de choisir une équipe de développement qui est responsable de la qualité du code produit. En tant que product manager, entrepreneur ou CEO, vous n’avez pas les compétences pour en juger. En revanche, vous avez le droit de demander les indicateurs qui vous permettent de le suivre. Par exemple, mettez-vous d’accord avec l’équipe sur la définition du done, ce sur quoi l’équipe s’engage pour considérer une fonctionnalité comme terminée. Chez BAM, l’équipe donne de la visibilité sur la qualité du code produit chaque semaine en remplissant une charte d’agilité technique.



Avec ces 5 principes, vous éliminerez beaucoup de complexité d’un projet mobile. Ils ne sont pas exhaustifs et le feeling est aussi un élément important. Rencontrer l’équipe, échanger avec elle sur vos ambitions ou vos craintes est certainement la meilleure façon de commencer un projet.

Découvrir l'équipe BAM