Android, iOS, Windows Phone: 3 conseils pour choisir la plateforme de votre application mobile ?

Mobile

Android

Tout le monde souhaite développer une application compatible avec un maximum de devices. Mais attention, ce n’est pas toujours pertinent et ça aura un impact très important sur votre budget. Alors avant de vous lancer, voici 3 conseils qui vous aideront à faire ce choix.

1 - Connaître votre cible et leurs usages

 

Que vous lanciez un produit innovant, que vous vous inspiriez d’une application qui cartonne à l’étranger, ou que vous développiez une application métier ; qu’il y ait un existant ou pas ; aller à la rencontre de vos utilisateurs finaux est capital. En effet, changer les habitudes d’une personne n’est pas une mince affaire. Il faut donc comprendre ses usages, ses comportements, mais surtout ses problèmes. Une fois que vous aurez détecté un problème précis, penchez vous sur la solution, et foncez.

Pour connaître vos utilisateurs, vous pouvez :

  • Faire des interviews qualitatives avec un panel d’utilisateurs ciblé
  • Effectuer des tests utilisateurs, si vous avez déjà un produit fonctionnel
  • Réaliser des sondages ou des études quantitatives
  • Décrypter les données analytics dans le cas où il y a un existant ou que vos utilisateurs utilisent déjà vos services via un site web

Une fois que vous aurez effectué ce travail, vous aurez des premières tendances sur l’utilisation de chaque OS par vos utilisateurs, ce qui vous aidera :

  • à choisir votre OS, si vous devez faire un choix
  • à définir les fonctionnalités à prioriser pour répondre aux besoins de vos utilisateurs

 

2 - Connaître les chiffres de votre marché

Cependant il n’est pas toujours aisé de réaliser des études à grande échelle, c’est pourquoi il est bon de connaitre les chiffres clés de votre marché.

Aujourd’hui en Europe, Android et iOS captent près de 95% des parts de marché. Il est donc légitime de vouloir développer son application sur ces deux plateformes. Mais si l’on se penche de plus près sur les chiffres, ne choisir qu’un OS peut s’avérer être un bon calcul. En Espagne par exemple, 92,3% des mobinautes sont sur Android. Alors, si vous souhaitez optimiser votre budget, ne choisir qu’Android peut être une option !

Part_de_marche_os_mobile

Cela dit, au premier trimestre 2016, l’Apple Store générait un chiffre d'affaires presque deux fois supérieur à celui du Play Store. Ce qui signifie que les utilisateurs d’iPhone sont plus enclins à dépenser de l’argent via une application.

Ainsi, en fonction de votre business model il faudra déterminer si vous devez absolument développer votre application sur tous les OS ou si l’un d’eux suffit.


Enfin, si vous développez une application métier pour vos collaborateurs et qu’ils sont tous équipés du même OS, ne perdez ni votre temps, ni votre argent, concentrez-vous sur cet OS.

 

3 - Définir un périmètre de développement

 

Dès lors que vous aurez obtenu toutes ces informations, vous serez en mesure de déterminer la « définition du done ». C’est à dire la liste des devices et des versions d’OS sur lesquels l’application devra fonctionner et ce sur quoi l’équipe s’engage pour considérer une fonctionnalité comme terminée. En effet, si votre cible est composée essentiellement de digital natives ultra-connectés, inclure l’iPhone 4 dans votre définition du done ne sera pas nécessaire.

Le plus important à savoir est qu’une définition du done exhaustive aura un impact sur votre budget. En effet, pour chaque device et pour chaque version il faudra effectuer des tests et parfois faire des adaptations dans le code pour que la fonctionnalité ait le bon comportement.  

 

4 - Choisir la technologie adaptée

Ca y est, vous avez choisi sur quel OS développer votre application. Mais ce n’est pas fini, il faut maintenant vous pencher sur la technologie que vous allez adopter: natif ou cross-plateforme, en essayant de vous rapprocher au maximum des 5 angles de ce pentagone.

pentagone-technologie-mobile

Sachez que parmi les technologies en vogue, React Native, développée par Facebook fait déjà figure de référence.

 

Découvrez 5 exemples d'applications en React Native