[fa icon="calendar"] Publié le 23 August 2016 par Clément David


Lancer une application est une aventure complexe, et aucun mode opératoire n’en fera disparaître les risques. Cependant en suivant les principes suivants, il est possible d’éviter 90% des erreurs commises lors des développements d'applications mobiles.

 

1) Définir des succès clairs et s’y tenir

Une application est un moyen pour remplir un objectif. C’est cet objectif qui doit dicter les fonctionnalités à développer et leur ordre de priorité.

Exemple : Si l’objectif de la V1 de l’application est de tester l’adéquation de l’offre au marché ou d’obtenir des premiers retours utilisateurs, passer plusieurs jours à développer un système de “codes promo” passe à côté de l’objectif.

Réussir son développement, c’est savoir prioriser pour accélérer.

 

2) Mettre en production le plus rapidement possible

Une application doit pouvoir être mise sur les stores en cinq semaines de développement.

Il ne s’agit pas de viser 100 000 utilisateurs, qui seraient certainement déçus par cette première version minimum du produit. Il s’agit d’être dans la “vraie vie” pour recueillir les premiers retours utilisateurs et tester son produit en conditions réelles.

Exemple : La fonctionnalité “Accès à la galerie” a été testée plusieurs fois sans problème. Une fois mise en production, elle crash chez un utilisateur : il a plus de 800 photos dans sa galerie, un cas qui n’avait pas été anticipé.

Être rapidement en “conditions réelles” permet de détecter et de régler rapidement les imprévus de ce type.

 

3) Répondre à un problème de l’utilisateur final

Votre hypothèse que votre idée vient résoudre un problème rencontré par un utilisateur, encore faut-il le vérifier. Et pour cela une seule solution : confronter l’application le plus vite possible aux utilisateurs pour obtenir leurs retours avant d’avoir investi trop de temps et d’argent.

Miser de l’argent sur une fonctionnalité qu’un utilisateur n’a pas demandé, c’est comme jouer son argent au casino. Tomer Sharon l’explique très bien dans cette vidéo (5'20).

 

4) Toucher un maximum d’utilisateurs

Les technologies multiplateformes permettent de développer une application compatible avec iOS et Android. Cela apporte l'avantage :

  • De n’avoir un seul code à développer, donc d’économiser du temps et de l’argent
  • De faire évoluer l’application plus rapidement
  • De ne recruter qu’un seul développeur pour les deux versions
  • De recruter ce développeur parmi ceux qui maîtrisent Javasacript, langage le plus largement utilisé
  • De toujours avoir les applications iOS et Android au même stade de développement afin de ne perdre aucun utilisateur

 

5) Développer un code agile

Lancer la V1 d’une application, c’est déjà se préparer à la V2, la V3 voire plus loin (cf le point n°2). Encore faut-il pouvoir ajouter de nouvelles fonctionnalités sans passer la moitié du temps à réparer ce qui se casse quand on les intègre.

Développer un code maintenable demande qu’on y consacre du temps (relecture de code, tests unitaires et fonctionnels, refactoring…). Mais pour réduire le budget d’un projet, il vaut mieux revoir le nombre de fonctionnalités à la baisse plutôt que de développer à toute allure une application qui sera inutilisable 6 mois plus tard.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur les méthodes agiles, découvrez notre Ebook gratuit ici !

 

Revenir au Blog

Topics: Devops, Android